mardi 9 mai 2017

VARIATION

A quoi bon écrire ?

J'écris pour dépasser le réel. Pour sortir du champ d'attraction de nos quotidiens. J'écris pour tutoyer l'extraordinaire.
J'écris par goût du pouvoir, celui de tordre la réalité, d'ouvrir des brèches entre le vrai monde et le fantasme, de voyager où je veux à la vitesse de la lumière, d'aimer sans blesser.


 Peut-être que j'écris parce que je ne sais pas chanter.
J'écris pour trouver dans le monde ce qui est beau, intense, intime ou grandiose. J'écris pour trouver la femme sous la glace du lac Baïkal, pour sentir les épices d'un marché ouzbek, pour caresser une cambrure assouplie en clé de sol. J'écris pour ouvrir des brèches dans l'humain afin qu'il déverse son intérieur comme une digue aurait rompu son rempart de pierre. J'écris pour voir jaillir la cascade de l'âme et que m'en soit révélées les beautés et les noirceurs.
J'écris pour ne pas sombrer dans un trou noir dont la masse critique m'attire inexorablement vers son effrayant vortex.
J'écris pour ne pas mourir sans avoir caressé une étoile
J'écris parce que la mine de mon crayon peut toucher l'infini
J'écris pour sauter de nuage en nuage.

J'écris, je ne sais faire que cela.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire